Le fromage est-il bon pour la santé ?

Fromage
Tome de fromage

 

Le fromage est un produit populaire et très apprécié. Sa réputation n’est plus à faire et son omniprésence dans notre gastronomie en fait l’un des produits les plus consommés en France. Sa consommation importante, parfois même excessive, peut-elle être dangereuse pour notre santé ?

Selon certains experts et malgré sa teneur en sel et en graisses saturées, sa consommation n’est pas forcément nocive pour la santé. Le principal danger réside dans une potentielle allergie au lactose ou aux protéines de lait. Cependant, il permet d’augmenter de manière intéressante les apports quotidiens en protéines, en calcium et en vitamines B12. Certains gouvernements (comme en Australie par exemple) préconisent la consommation de produits laitiers à hauteur de 40 grammes par jour.

Un parallèle  a pu être établi entre l’augmentation de la consommation de fromages et la baisse des risques cardio-vasculaires. En revanche, bien que cette consommation doive être quotidienne, elle ne doit pas représenter une quantité démesurée. En effet, un volume de consommation inadaptée pourrait au contraire avoir l’effet inverse. Toujours est-il que la consommation de fromage semble être compatible avec une bonne santé.

 

La composition du fromage

 

Le fromage contient de nombreux éléments nutritifs qu’il est important de prendre en compte. Premièrement, la présence de calciums est bénéfique puisqu’elle réduit le risque d’ostéoporose. Les protéines, quant à elles, sont importantes pour la fabrication des tissus. Cependant, le fromage contient également des graisses saturées davantage contestées pour leur potentielle influence dans le développement des maladies cardio-vasculaires notamment. Si l’on se réfère aux nombreuses études ayant été menées sur le fromage, on s’aperçoit que le fromage est un produit relativement neutre. En effet il semble être un produit qui n’est ni réellement nocif, ni positif pour notre santé. Le fromage est également est aliment fermenté. Il contient à la fois des bactéries et des levures. Ces éléments sont primordiaux puisque ils permettent le maintien des micros biomes en parfaite santé.

Pour résumé, le fromage est donc un bon aliment. Sa diversité nutritive fait de lui une source bénéfique concernant les apports nutritifs quotidiens. Pour limiter la mauvaise influence des graisses saturées, il est possible de consommer des fromages allégés. C’est en tout cas ce que conseillent les directives diététiques australiennes dès l’âge de deux ans. Les avis divergent puisque les produits laitiers (allégés ou non) contiennent de nombreuses graisses saturées, mais certains indices laissent à penser qu’ils sont neutres et bénéfiques à la santé cardiaque.

Les risques

Jusqu’ici, aucune étude n’a établi de lien entre consommation de fromage et maladie cardio-vasculaire. Si l’on sait que les acides gras d’origine industrielle augmentent le risque de développer ces maladies, ce n’est pas le cas des acides gras naturels contenus dans le fromage. Bien que ce dernier contienne des graisses saturées, nous ne sommes actuellement pas certains que celles-ci bouchent les artères. Toutefois, même si  en lui-même il n’est pas mauvais pour nous, mieux vaut éviter d’en consommer lorsque l’on voyage dans des pays où la tuberculose est endémique et où la pasteurisation n’est pas assurée (comme au Nigéria par exemple).

Il existe d’autres points d’attention. Sa forte teneur en sel et les conséquences connues constatées sur la santé, les risques d’intoxication encourus par les femmes enceintes avec certaines variétés ou encore des questions liées à sa production telle que le bien-être animal ou la pollution engendrée.

 

N’hésitez plus à consommer du fromage ! Découvrez notre article sur la caséologie ou l’art de consommer le fromage !